Vous êtes ici

Compte rendu conseil novembre

Séance du conseil municipal

 

En ouverture de séance le maire Joël Bonnaffoux a d'abord évoqué les dossiers en cours sur la commune au travers des rapports des adjoints. Du côté « hivernal » les services techniques sont prêts pour affronter les chutes de neige et le verglas. Un denier aménagement du tracteur de l'exploitant agricole a été assuré pour de meilleurs intervetions (coût 10000 euros). Les travaux de la future médiathèque ont commencé et une interdiction de stationner dans la rue de l'Astragale a été prise, l'accès du centre de loisir pouvant se faire à partir de l'avenue Simone Veil ou de la place des écoles. Une sécurisation du trottoir au niveau de la pharmacie va être réalisée prochainement.

Un nouveau Plan de Prévention des Risques sur le territoire de la commune a été rédigé par la Préfecture, il sera consultable prochainement en mairie, mais comme l'a signalé le maire aucun changement important, sauf un regroupement des différentes zones à risque. A noter également qu'à compter du 1er janvier 2019, toutes les inscriptions à la cantine – centre de loisir – garderie etc... se feront par le biais d'un logiciel sur internet.

Du côté des délibérations, les élus ont validé l'avenant au contrat avec l'APAVE concernant les vérifications périodiques des bâtiments ou autres matériels obligatoires au sein de la collectivité.

Pour suite au passage à la semaine des 4 jours, la commune en lien avec les services de l'Etat ont mis en place un « Projet Educatif de Territoire - PEDT » pour les activités des enfants fréquentant l'Astragale (Centre d'Acceuil de Mineurs) les mercredis et le soir entre 16h et 18h. Les élus ont validé le projet qui devrait permettre de bénéficier d'aides de l'Etat dans le cadre des animations proposées. Les membres du conseil ont ensuite validé dans le cadre des ressources humaines, des avancements de grade pour 3 agents et l'embauche ou prolongation de contrat de deux agents contractuels à temps partiel. L'augmentation du taux de cotisation du « contrat de prévoyance collective de maintien de salaire » au 1er janvier 2019 à 2,66% a été validé.

Enfin les élus ont validé la vente de l'ancienne saleuse sableuse et également le montant de la participation financière des communes dont les enfants fréquentent l'école maternelle et primaire, le montant est inchangé pour la nouvelle année scolaire, sur la base de 500 euros pour le primaire et de 800 euros pour la maternelle.