Vous êtes ici

Réunion "Grand Débat National"

Des idées et des questionnements lors de la réunion sur le "Grand Débat"

Ce vendredi soir, Madame la Députée, Pascale Boyer, était présente sur la commune de La Bâtie Neuve, pour une réunion dans le cadre du "Grand Débat National", Comme elle l’a exprimé "J’ai souhaité organiser une réunion sur le nord de ma circonscription après avoir été présente sur le sud du département", je remercie la commune et son maire pour le prêt de la salle et du matériel. Je souhaite que cette réunion puisse être un lieu d’échange. Je suis à votre écoute pour me faire part de vos questions ou suggestions. Le gouvernement ayant mis en oeuvre cette initiative suite à la contestation que connaît la France depuis le mois de novembre. Je tiendrai une dernière réunion à Gap le 1er mars prochain"
En présence de 25 personnes, elle a ensuite lancé les débats et répondu à de nombreuses interrogations des personnes présentes, après avoir rappelé, après une 1ère intervention très vindicative, que la sérénité doit être le fil conducteur de cette soirée d’échange avec "La Nation"
Les interventions se sont ensuite enchaînées sur de nombreux dossiers comme par exemple avec l’intervention d’un étranger qui ne pouvait plus obtenir sa carte de séjour après plusieurs années de travail. C’est sur le domaine de la transition écologique que les premières interventions ont eu lieu avec notamment une meilleure gestion des déchets, le recyclage des appareils électro ménagers, une TVA moins importante pour les produits "écolo", la suppression des plastiques, le retour aux "consignes" etc...avec comme grande idée "sortir de la société de consommation". Ensuite un autre grand thème abordé fut l’organisation de l’Etat et la démocratie avec d’autres idées comme : "votez sur des idées, des débats plus importants, le travail des députés, des élections à la proportionnelle, des élections pour élire les représentants dans les communautés de communes". A ces interrogations, Madame la Députée a mis en avant "le 'lourd travail' d’un député surtout en commission, une représentativité plus importante de la population (différents milieux et couches sociales), mais n’est pas convaincue que la proportionnelle soit une bonne chose notamment pour un département comme les Hautes Alpes". Dans son intervention elle a aussi mis en avant que les réunions publiques ont toujours existé, mais parfois sans trop de participants, ce qu’elle regrette. Des interventions sur l’Europe et aujourd’hui à ses difficultés, elle n’a pas caché ses inquiétudes devant la situation du monde actuel. Mais en réponse à une intervention sur la "responsabilité et l’éducation" de chacun à son niveau, elle a reconnu que le département des Hautes Alpes et encore un département "ou il fait bon vivre dans le respect des autres". Des questions sur la fiscalité ou autres impôts ou taxes avec la problématique des seuils a été abordé avec comme idée, l’utilisation des paliers progressifs au lieu des seuils qui peuvent supprimer des droits pour quelques euros. Globalement une réunion qui a permis de mettre sur la "table" les dossiers brûlants